Thorigné-Fouillard

partagers'abonner aux flux RSSimprimer la pageenvoyer à un amiréduire la taille des caractèresAugmenter la taille des caractères

contact

Mairie
Esplanade des Droits de l'Homme
Tél : 02 99 04 54 54
Fax : 02 99 62 45 65
Couriel : mairie@thorignefouillard.fr

Festival des arts de la marionnette Manimagine

Le festival des arts de la marionnette Manimagine constitue un moment clé dans la vie culturelle de Thorigné-Fouillard et il est également le point fort du soutien de la commune à l'art de la marionnette.

Le festival 2019 aura lieu du 3 au 10 février... La programmation est en cours !

Des spectacles en Février

Le festival des arts de la marionnette Manimagine se déroule la première semaine de février et accueille une douzaine de spectacles pour jeune public mais aussi les adultes et les adolescents.

Une équipe composée de marionnettistes, de bénévoles, d'élus et de personnel municipal prépare la programmation du festival Manimagine.

Envie d'être bénévole pour participer au festival ? Contactez la mairie pour rejoindre le groupe !

Le soutien aux arts de la marionnette

Dès 1990, la ville axe son développement culturel autour de l'art de la marionnette. La présence d'artistes installés sur la commune (et notamment pendant de nombreuses années la compagnie de marionnettes 'La chouette') permet à la ville de s'inscrire dans le projet districal de diffusion du spectacle vivant sur le territoire en complément d'autres pratiques artistiques telles que le théâtre, la danse, la musique...

Depuis, la commune poursuit son soutien l'art de la marionnette :

- par la programmation de spectacles (festival Manimagine) et l'organisation de rencontres public/artistes

- par des actions culturelles menées auprès de scolaires, des associations artistiques…

- par la mise à disposition de la salle de la Juteauderie aux compagnies de marionnettes dans le cadre d'une convention de partenariat avec la Malle Théâtre depuis 2003

- par la création d'un fonds spécialisé Arts de la marionnette à la médiathèque Alfred Jarry en 2008.

 

Haut page